Les vikings, peuple hirsute ou dandys du Moyen-Age ? Souvent représentés comme des barbares hirsutes et mal peignés, les fouilles archéologiques montrent au contraire qu’ils prêtaient une grande attention à leur hygiène et à leur apparence.

cliché un seul bain par an vikings

L’hygiène des Vikings

 

Quand la pratique du bain hebdomadaire devient aujourd’hui un jour de semaine :

L’étude linguistique des langues scandinaves donne un bon aperçu de l’importance de l’hygiène chez les vikings. Prenons l’exemple du mot « laugardagr« , signifiant samedi en vieil islandais. Les racines du mot proviennent de langues proto-germaniques. Ainsi « laug » signifiait le bassin tandis que « dagr » voulait dire le jour. Avec le temps la langue a fini par coller ses deux mots pour représenter « le jour du bain« .

Or il s’avère que l’ensemble des langues aux origines scandinaves possède ce mot pour dire samedi :

laugardagr-samedi-viking-jour-du-bain

Les Vikings, ces charmeurs bien apprêtés :

Au XIè siècle, le moine et chroniqueur anglais John of Wallingford se plaignait des Vikings en ces termes :

Les Danois « causaient énormément de troubles aux autochtones; car ils avaient pour coutume de peigner leurs cheveux chaque jour, de prendre un bain chaque semaine, de souvent changer leurs habits et de se parer de divers apprêts frivoles. Ainsi parvenaient-ils à porter atteinte à la vertu des femmes mariées et à persuader même les filles de nobles de devenir leur concubine. »

Idunn and Bragi by Nils Blommer, 1846
Illustration de Nils Blommer (1846)

Ainsi, la chronique du prieur insiste-t-il sur l’importance de l’hygiène des peuples scandinaves au grand dam des populations locales.

 

Ce que les fouilles archéologiques nous indiquent sur l’hygiène des Vikings :

Le mythe des casques des vikings

Déjà, les vikings ne portaient pas de casques à cornes ni de casques ailés. Cette représentation idéalisée est due notamment aux « inspirations » de la mythologie nordique tout au long du XIXème siècle. L’exemple le plus connu reste probablement la Chevauchée des Walkyries de Wagner au sein de l’acte III de l’opéra Die Walküre.

Les vêtements portés par les Vikings

Il est assez difficile de savoir précisément comment les Vikings s’habillaient. Premièrement car les fouilles archéologiques de ceux qui furent enterrés ne permettent pas de récupérer plus que quelques fragments de tissus encore analysables. Surtout, rien n’indique que les vêtements portés lors des funérailles d’un viking soient les mêmes que ceux portés dans la vie de tous les jours.

Ce qu’on sait avec quasi certitude c’est que les vikings portaient des vêtements colorés. Le bleu et le rouge sont les couleurs les plus présentes dans les fouilles effectuées. Certains habits possédaient aussi des coutures en or et en argent ainsi que de la soie importée d’Asie. Cela montre l’intérêt des Scandinaves de l’époque pour les vêtements luxueux et raffinés même si seuls les seigneurs les plus riches pouvaient se le permettre (d’où les pillages de contrées considérées comme riches).

 

les accessoires de toilette des vikings

Un des accessoires qu’on retrouve le plus souvent lors des fouilles archéologiques est le peigne. Ils étaient souvent réalisés d’une seule pièce à partir d’os, de bois voire même d’ivoire de morse voire d’éléphant pour les peignes les plus raffinés.

 

Comme l’utilisation du peigne était quasi-quotidienne, la matière première utilisée pour la fabrication importait vraiment. Pour l’anecdote, bon nombre de peignes étaient accompagnés d’étuis. Seulement, on retrouve principalement ces étuis dans les tombes d’hommes. La raison majoritairement évoquée est que l’étui servait à l’homme lors de ses voyages commerciaux et ses expéditions militaires afin de ne pas abîmer le peigne.

On retrouve aussi des pinces à épiler ainsi que des cure-oreilles le plus souvent accrochés entre eux afin de les avoir toujours à portée de main.

Ces outils démontrent bien le soin tout particulier accordé à l’hygiène du corps et à l’apparence chez les peuples scandinaves lors de l’ère Viking. Surtout, les fouilles soulignent le caractère ostentatoire des accessoires. En effet, quand on voit à quel point certains accessoires sont minutieusement sculptés on comprend qu’ils servaient à affirmer le raffinement et surtout la richesse de son porteur.

 

Conclusion :

Notre représentation classique des vikings est donc loin de correspondre à la réalité. Les vikings n’étaient pas des barbares hirsutes, violents qui ne pensaient qu’à se battre. Les fouilles archéologies indiquent que les scandinaves étaient généralement des paysans et des commerçants avant d’être des guerriers.

Cela ne remet pas en cause l’existence de raids sanglants en France et en Grande-Bretagne afin d’amasser des richesses quand les temps étaient plus difficiles. Ce sont d’ailleurs les récits (souvent romancés) de ces pillages qui resteront longtemps gravés dans l’Histoire : des « barbares » païens assoiffés de sang venant piller les villages, violer les femmes et détruire les édifices religieux. Il était clair qu’avec un CV pareil, ce n’était pas leur passion pour le bain hebdomadaire ou les vêtements colorés qui allaient rester en tête.

Lisez aussi  Trotula de Salerne, une féministe au moyen-âge ?

Pourtant, comme on l’a vu, les Vikings accordaient une place vraiment importante à leur hygiène et à leur apparence. Ainsi, loin des mythes qu’on retrouve encore aujourd’hui, les scandinaves de l’époque étaient presque des dandys… du Moyen-Age.

peinture homme et femme viking - Norse Man and Woman by Johannes Gehrts, 1884

Une fois n’est pas coutume je termine cet article avec une recommandation. Si vous souhaitez en savoir plus sur les Vikings je vous conseille de vous rendre sur le blog de C.J. Adrien dont les articles sont passionnants et toujours bien écrits (en anglais).

 

Bibliographie :

Vaughan, R. (1958). The Chronicle Attributed to John of Wallingford. Camden Third Series, 90, 1-74.

Vikings-Histoire-mythes-dictionnaire-Regis-Boyer"
Les Vikings : Histoire, mythes, dictionnaire (2008) de Régis Boyer

 

 

Cet article sur la réalité des Vikings fait suite à mon précédent post :  » L’hygiène du corps chez les citadins du Moyen-Age« . J’y expliquais en quoi la représentation d’un Moyen-Age sale était caricaturale.

 

Erwan Colson

Etudiant en double diplôme entre Sciences po Toulouse et Toulouse business school. Passionné d'histoire et de nouvelles technologies. Rédacteur pour le blog toiledefond.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.